INFORMATION DE DERNIERE MINUTE - INFORMATION DE DERNIÈRE MINUTE

 

Accession de l'équipe réserve à la 3ème Division

  • ----------------------------------------------------------------------------

Lien FB : https://www.facebook.com/groups/303442686385637/

----------------------------------------------------------------------------

 PROGRAMME DE REPRISE DEFINITIF 2016.17.docx

 ----------------------------------------------------------------------------

Bonjour, TRÈS IMPORTANT, réunion joueurs le vendredi 26 août à 21H00. PENSEZ A VOS LICENCES. Reprise des matchs officiels le 03 septembre 2016.  Merci
Le Président

 

août
19:00
Stade MORIN - MOREL
août
21:00
Salle Durepaire 16220 MONTBRON
août
18:00
Stade Morin Morel
août
20:00
Mazerolles
août
19:00
Stade MORIN - MOREL
août
U.s.chasseneuil
1-1
août
août
2-2
Fontafie
août
Asptt Dirac
août

LETTRE D'INFO STAFF DU CLUB UNION SPORTIVE ET AMICALE MONTBRONNAISE : SEMAINE DU 13/08/2016 AU 19/08/2016

Evolution de la semaine
 
Synthèse
Semaine
2 854  +9%
30 derniers jours
14 071  +9%
Total depuis la création du site
846 321
 
Clubs les plus visités du district (du 13 août au 19 août)

Votre site est classé 3ème sur 147.

RÉSULTATS LIGUE 1 2016 - 2017

Vendredi 19 août 2016

Liste des rencontres du vendredi 19 août 2016
HORAIREClub domicileLogoStats / RésultatsLogoClub extérieurDiffusion
20:45 Olympique Lyonnais 2 - 0 SM Caen Canal + Sport

Samedi 20 août 2016

Liste des rencontres du samedi 20 août 2016
HORAIREClub domicileLogoStats / RésultatsLogoClub extérieurDiffusion
17:00 FC Nantes 0 - 1 AS Monaco Canal + Sport
20:00 Angers SCO 0 - 1 OGC Nice beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 4
20:00 LOSC 1 - 0 Dijon FCO beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 5
20:00 FC Lorient 0 - 3 SC Bastia beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 6
20:00 Stade Rennais FC 2 - 0 AS Nancy Lorraine beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 7
20:00 Toulouse FC 4 - 1 Girondins de Bordeaux beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 8

Dimanche 21 août 2016

Liste des rencontres du dimanche 21 août 2016
HORAIREClub domicileLogoStats / RésultatsLogoClub extérieurDiffusion
15:00 EA Guingamp 2 - 1 Olympique de Marseille beIN SPORTS 1
17:00 AS Saint-Etienne 3 - 1 Montpellier Hérault SC beIN SPORTS 1
20:45 Paris Saint-Germain 3 - 0 FC Metz Canal 

LIGUE 1 CLASSEMENT 2016 - 2017

1  Olympique Lyonnais 6 2 +5
2  Paris Saint-Germain 6 2 +4
3  OGC Nice 6 2 +2
4  Toulouse FC 4 2 +3
5  EA Guingamp 4 2 +1
6  AS Monaco 4 2 +1
7  SC Bastia 3 2 +2
8  AS Saint-Etienne 3 2 +1
9  Stade Rennais FC 3 2 +1
10  LOSC 3 2 0
11  FC Nantes 3 2 0
12  SM Caen 3 2 -1
13  Montpellier Hérault SC 3 2 -1
14  Girondins de Bordeaux 3 2 -2
15  FC Metz 3 2 -2
16  Olympique de Marseille 1 2 -1
17  Dijon FCO 0 2 -2
18  Angers SCO 0 2 -2
19  FC Lorient 0 2 -4
20  AS Nancy Lorraine 0 2 -5

RÉSULTATS LIGUE 2 2016 - 2017

Vendredi 19 août 2016

Liste des rencontres du vendredi 19 août 2016
HORAIREClub domicileLogoStats / RésultatsLogoClub extérieurDiffusion
20:00 AC Ajaccio 3 - 1 FBBP 01 beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 4
20:00 AJ Auxerre 0 - 1 Clermont Foot beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 5
20:00 Stade Brestois 29 3 - 2 Valenciennes FC beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 6
20:00 Stade Lavallois 0 - 1 Gazélec FC Ajaccio beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 7
20:00 Havre AC 1 - 3 ESTAC Troyes beIN SPORTS 1
beIN SPORTS 2
20:00 Chamois Niortais 1 - 4 Tours FC beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 8
20:00 FC Sochaux-Montbéliard 0 - 0 US Orléans beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 9
20:00 RC Strasbourg Alsace 1 - 1 Nîmes Olympique beIN SPORTS 1
beIN SPORTS MAX 10

Samedi 20 août 2016

Liste des rencontres du samedi 20 août 2016
HORAIREClub domicileLogoStats / RésultatsLogoClub extérieurDiffusion
15:00 RC Lens 0 - 1  Amiens SC beIN SPORTS 1

Lundi 22 août 2016

Liste des rencontres du lundi 22 août 2016
HORAIREClub domicileLogoStats / RésultatsLogoClub extérieurDiffusion
20:30 Stade de Reims  

2 - 1

Red Star FC Canal + Spor

LIGUE 2 CLASSEMENT 2016 - 2017

1  Stade Brestois 29 10 4 +5
2  FC Sochaux-Montbéliard 8 4 +3
3  RC Strasbourg Alsace 8 4 +3
4  Gazélec FC Ajaccio 8 4 +2
5  Stade de Reims 8 4 +2
6  Amiens SC 7 4 +2
7  AC Ajaccio 7 4 +1
8  Havre AC 7 4 0
9  ESTAC Troyes 6 4 0
10  Tours FC 5 4 +1
11  RC Lens 5 4 +1
12  Valenciennes FC 5 4 +1
13  AJ Auxerre 4 4 0
14  US Orléans 4 4 0
15  Clermont Foot 4 4 -2
16  Stade Lavallois 2 4 -2
17  Nîmes Olympique 2 4 -3
18  Red Star FC 2 4 -4
19  Chamois Niortais 2 4 -5
20  FBBP 01 1 4 -5

ACTU. SPORTIVES

quel est le parcours type d'un futur grand joueur ?

Comme Jean-Kévin Augustin et de Kylian Mbappé, beaucoup d'espoirs français suivent un parcours bien défini en catégories de jeunes, qui les mène parfois jusqu'aux sommets. Explications avant la finale de l'Euro des moins de 19 ans, ce dimanche (20h30, en direct sur L'Equipe 21) entre les Bleuets et l'Italie.

Football - Euro (u19) - Jean-Kévin Augustin et Kylian Mbappé sont co-meilleurs buteurs de l'Euro des U19 avant la finale. (MONS FREDERIC/L'Equipe)

Jean-Kévin Augustin et Kylian Mbappé sont co-meilleurs buteurs de l'Euro des U19 avant la finale.

Avant d’atteindre la finale de l’Euro des moins de 19 ans, premier grand rendez-vous de leur jeune carrière, les Bleuets ont déjà effectué un long chemin, jalonné de plusieurs étapes. Pour gagner le droit d’affronter l’Italie, ce dimanche (20h30, en direct sur L’Equipe 21), les joueurs de Ludovic Batelli ont dû se qualifier sur le terrain, c’est un fait. Mais pour en arriver là, ils ont surtout eu besoin de révéler leur potentiel individuel depuis leur plus jeune âge. Entre le jour où ils ont été détectés et celui où ils ont appelés pour la première fois en sélection, il s’est parfois déroulé plusieurs années. «Il faut savoir être patient»,confirme Pierre Mankowski, sélectionneur des Espoirs tricolores. Le «facteur chance» a aussi son importance, selon le technicien, même celui-ci préfère élever la notion de travail en tête de liste des nombreux critères nécessaires à l’éclosion d’un joueur.

13-14 ans : la talent repéré

Si les plus doués, comme le Toulousain Issa Diop, le Parisien Jean-Kévin Augustin ou encore leur aîné Paul Pogba, ont débuté leur parcours international dans la première catégorie existante, les moins de 16 ans, tous n’ont pas suivi la même route. En fonction de leur profil et de leurs qualités, certains ont dû attendre un peu plus tard pour porter le maillot bleu. C’est notamment le cas de Kylian Mbappé (U17) et d’Antoine Griezmann (U19) avant lui. Bien qu’observés très tôt dans leurs ligues respectives, par des conseillers techniques régionaux, les plus frêles peuvent parfois voir leur intégration au circuit traditionnel retardée. Pour leur permettre de grandir.

15-16 ans : la technique privilégiée

«Avec Antoine, il suffisait d’attendre un peu, se souvient Francis Smerecki, au sujet de l’attaquant, recalé au centre de formation de Lyon, en raison d’une croissance tardive. On peut penser que Mbappé va suivre la même trajectoire. On peut suivre des garçons de 13 ou 14 ans sans les appeler, parce qu’ils sont trop petits. On les note et, plus tard, dès que ça s’élargit un peu, on les prend», explique le sélectionneur des U19 lors de la dernière campagne européenne victorieuse en 2010. À cet âge-là, les aptitudes techniques priment «de loin» sur les capacités physiques, estime Mankowski.«On repère les joueurs qui ont du talent, un plus footballistique. Qu’il soit petit ou grand, ça n’a pas d’importance, assure le patron des moins de 21 ans. On sait très bien qu’à 15-16 ans, il n’aura peut-être pas la morphologie de celle à 19-20 ans.»

Pierre Mankowski entraînait les U20 de PaulPogba lors du Mondial remporté en 2013. 

17-18 ans : le physique espéré

Une fois seulement «passé ce cap», d’autres facteurs entrent alors en ligne de compte. Le développement physique d'un joueur «peut arriver vite, témoigne Smerecki.Généralement, c’est vers 17-18 ans maximum.» Un deuxième écrémage est réalisé en supprimant les joueurs, dont la capacité à répéter les efforts s’avère limitée. «Vraiment complet pour son âge», Paul Pogba a évité tous ces écueils, comme les blessures et les mauvais choix, qui peuvent aussi freiner un élément prometteur dans son évolution. «Il était là depuis le début et a continué à progresser au fur et à mesure», se rappelle Mankowski, sacré champion du monde des moins de 20 ans en 2013, avec lui.

19-20 ans : le mental associé

C’est à cette période que l’aspect mental prend le relais et peut «saccager la carrière d’un joueur», mal préparé ou mal entouré, poursuit l’ancien adjoint de Raymond Domenech. L’âge adulte atteint, ne reste plus que ceux qui ont «les épaules solides», les mêmes qui ont «sûrement un très bel avenir» devant eux. Mais «le football est tellement complexe qu’il n’y a pas de vérité, conclut l’entraîneur des Espoirs, qui ne veut exclure personne de sa démonstration. Peut-être qu’avec moins de talent et beaucoup de travail, certains feront aussi de très bons pros. C’est ça l’objectif.»

 

 

 

La galaxie Froome

Chris Froome va remporter ce dimanche son troisième Tour de France. En dehors de la course où il bénéficie de la meilleure équipe, plusieurs personnes prennent leur part dans l'équilibre bâti par le Britannique, qui a grandi en Afrique.

Cyclisme sur route - Tour de France - Chris Froome au côté de Tim Kerrison (à droite) l'année de sa première victoire sur le Tour. (BADE BRUNO/L'Equipe)

Chris Froome au côté de Tim Kerrison (à droite) l'année de sa première victoire sur le Tour. 

David Kinjah, son mentor

David Kinjah fut d’abord une sorte de nounou pour Chris Froome. Dans son township de Nairobi, au Kenya, Kinjah s’occupe du petit Chris, confié par sa mère. Au milieu de ses installations de fortune abritant de nombreux jeunes (les «Safari Simbas»), il initie le Britannique à la pratique du vélo et devient son premier formateur. Les deux hommes nouent une relation particulière, renforcée par le décès de la mère de Froome en 2008.
Tim Kerrison, le patron de la performance
Les watts, les pulsations, le poids, la fréquence de pédalage, l’endurance… Bref, les chiffres, c’est lui. Tim Kerrison est présent depuis le début du projet Sky, il y a sept ans. L’Australien est à l’origine des nouvelles méthodes d’entraînement et du changement de culture dans l’approche du cyclisme de haut-niveau : les fameux «gains marginaux» dont se prévaut l’équipe. L’an dernier il avait tenté d’endiguer les soupçons de dopage de Froome en publiant ses données.

Michelle Froome, première supportrice de Chris, son champion de mari. 

Michelle, sa femme

Chris Froome a rencontré Michelle, une Sud-Africaine d’origine galloise, grâce à Daryl Impey, son ancien coéquipier chez Barloworld, en 2009. L’épouse du Maillot Jaune est plutôt discrète même si elle a pu se montrer virulente, notamment sur Twitter, pour défendre son mari face aux accusations de dopages par le passé. Chris et Michelle sont les parents d’un petit Kellan, né cet hiver.

Gary Blem, son mécano

Le Sud-Africain Gary Blem arrive dans l’équipe en 2012 avec une solide réputation. Il est le mécanicien attitré du champion du monde Mark Cavendish, nouvelle recrue de la Sky. Le contact passe très vite entre Blem et Chris Froome. Au bout de quelques mois, ce dernier lui demande d’être son mécanicien personnel. Depuis, les deux hommes travaillent de concert. «Froomey» fait une confiance aveugle en son ‘’mécano’’ qui lui suggère même quelques décorations fantaisistes sur sa machine.

Robbie Nilsen, son premier entraîneur

Chris Froome et Robbie Nilsen ont couru dans le même club et Froomey le sollicite en 2003 pour qu’ils travaillent ensemble, à Johannesburg. Nilsen veut alors faire de son poulain un coureur capable d’évoluer au plus haut niveau…européen. Les courses africaines disputées par Froome ne s’arrêtent pas à la ligne. Nilsen le fait rouler plus longtemps, intensifie la cadence pour le préparer au Vieux Continent. En 2007, il fait entrer son protégé dans le monde professionnel, au sein de la modeste équipe, Konica-Minolta. Robbie Nilsen est aujourd’hui avocat et conseille Froome dans ses diverses activités hors du vélo.

Richie Porte, son meilleur pote

L’Australien a quitté l’équipe Sky à l’intersaison mais ce départ n’a pas affecté sa relation d’amitié avec Chris Froome, qui partageait sa chambre avec lui en course. Longtemps lieutenant de luxe du futur triple vainqueur du Tour de France, Richie Porte est désormais leader chez BMC. Mais les deux voisins monégasques s’entraînent toujours ensemble au col de la Madone et continuent de se couvrir de louanges mutuelles. Froome a souvent salué les performances de son ami sur ce Tour 2016.

 

 

 

Quand les joueurs du PSG parlent d'Emery, ils parlent un peu de Laurent Blanc aussi

Plusieurs joueurs du PSG ont évoqué les méthodes de leur nouvel entraîneur Unai Emery. Et souligné en creux les carences de son prédécesseur.

Football - Football - Laurent Blanc et Unai Emery, deux styles différents. (A. Mounic/L'Equipe)

Laurent Blanc et Unai Emery, deux styles différents. 

Quand un nouvel entraîneur arrive dans un club de foot, les nouveaux joueurs ont plutôt tendance à dire du bien de ses méthodes. C’est exactement ce que font ceux du PSG depuis la reprise de l’entraînement, le 4 juillet. Mais dans leur éloge d’Unai Emery, un homme est omniprésent, même si son nom n’est pas toujours cité : celui de Laurent Blanc. Car en creux, chaque qualité d’Emery louée par les Parisiens peut aussi être interprétée comme un manque de son prédécesseur.

Le travail tactique

Les joueurs du PSG louent le travail tactique de leur nouveau boss, et ce n’est pas étonnant vu la réputation du Basque, très pointilleux dans ce domaine. Mais l’absence de travail tactique était aussi l'un des griefs qu’avaient certains cadres à l’égard de Laurent Blanc. «Il s’intéresse beaucoup au positionnement de l’équipe tactiquement et physiquement, a déclaré Lucas à propos d’Emery. C’est important de travailler le système tactique de l’équipe, c’était un problème pour moi avant. Et maintenant je pense que l’on sera plus organisé sur le terrain.» 

Laurent Blanc appréciera, comme cette déclaration de Serge Aurier à propos du nouveau coach : «C’est quelqu’un qui est pointu et surtout qui bosse beaucoup tactiquement. C’est une méthode qui nous plait, elle est différente de celle de l’année dernière mais bon on essaye de prendre tout ce qu’il nous apprend.» Maxwell, lui, ne compare pas, mais ne dit pas autre chose sur le fond : Emery «accorde beaucoup d’importances aux petits détails de mouvements sur le terrain. Comment presser et jouer.»

Le travail physique

Ça ne faisait pas vraiment partie des reproches à l’encontre de Laurent Blanc, mais les joueurs insistent beaucoup sur l’intensité des séances d’Unai Emery depuis la reprise.«On travaille dur physiquement, a souligné Maxwell. Le coach semble très organisé et très intensif dans son travail.» Lucas ne dit pas le contraire. «On travaille beaucoup et très dur. Le travail est apprécié de tous, je pense que l’on arrivera en forme pour le début de la saison.» Martin Buchheit, le responsable du département performance, a confirmé dans les colonnes du Parisien l’impression des joueurs en affirmant que «le volume physique est un peu supérieur» avec le Basque.

La proximité avec les joueurs

Quand Serge Aurier lance qu’Emery «est assez proche des joueurs», que Maxwell souligne qu’il «aime beaucoup la communication» et qu’Alphonse Aréola dit que «le coach parle beaucoup aux joueurs», les mots résonnent, là aussi, de manière particulière. Fin mai, Gregory van der Wiel avait regretté l’absence de communication de Laurent Blanc et le manque d’explications sur son statut de troisième option en latéral droit. Au sein du club, d’autres reprochaient à l’entraîneur Cévenol de parler trop rarement à la plupart de ses hommes. De la même manière, il avait tendance à superviser de loin les séances d’entraînement, à l’opposé de la manière de travailler d’Unai Emery, très impliqué dans les exercices.

Si Serge Aurier et Maxwell ont rendu un timide hommage à Laurent Blanc en soulignant que le club avait «beaucoup gagné» sous sa houlette, le groupe ne semble pas traumatisé par le départ de l’ancien sélectionneur des Bleus

 

 

 

Angleterre : le "Brexit", une menace pour les "Frenchies"

Le référendum qui acte la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, pourrait provoquer une hémorragie des talents européens qui jouent actuellement dans les Championnats anglais. Une menace notamment pour les joueurs français.

Selon notre décompte, trois des onze Français présents à l'Euro ne passeraient pas le "cut" : Eliaquim Mangala (Manchester City, 2 sélections), le champion d'Angleterre N'Golo Kanté (Leicester, 6) et Morgan Schneiderlin (Manchester United, 9). Deux autres seraient à la limite avec 11 capes : Anthony Martial (MU) et Yohan Cabaye (Crystal Palace).

Un effet sur la Ligue 1 ?

Outre ce siphonnage de leurs étrangers pas ou peu capés, le "Brexit" pourrait impacter la puissance financière des clubs anglais en raison d'une probable dépréciation de la livre, jusqu'à 30% selon les pythies de la City. Jusqu'à entamer leur pouvoir d'achat sur le marché des transferts, alors qu'ils vont bénéficier, à compter du 1er août, d'une nouvelle augmentation très sbstantielle de leurs droits TV (+ 70% à 2,3 milliards d'euros par an) ?

«La livre a perdu près de 10% face à l’euro depuis novembre, partiellement à cause des inquiétudes qu’a fait naître le risque d’un éventuel "Brexit" , décrypte Bastien Drut.Certains parlent d’une dépréciation supplémentaire de 15% dans l’hypothèse d’un "Brexit". Mais l’euro pourrait, comme la livre, souffrir contre les autres grandes devises car les investisseurs internationaux pourraient se détourner de l’Europe dans son ensemble. Il est indéniable que le pouvoir d’achat des clubs anglais serait rogné mais la puissance financière des clubs anglais est si forte par rapport à la plupart des clubs d’Europe continentale que cela ne l’empêcherait pas de recruter aisément.»

Football - Championnat d'Angleterre - Sissoko, Kanté et Martial, trois des onze Bleus à l'Euro concernés par le

Sissoko, Kanté et Martial, trois des onze Bleus à l'Euro concernés par le "Brexit". 

Ce n'est pas du football-fiction, même si le scénario paraît difficile à imaginer : la Premier League pourrait reprendre le 13 août prochain sans son champion "frenchie" N'Golo Kanté (avec Leicester), faire retraverser la Manche à son recordman français des transferts, Anthony Martial, ou encore déchirer les contrats de son coéquipier à Manchester United Morgan Schneiderlin et de leur voisin de City Eliaquim Mangala...

Le Royaume-Uni ayant voté pour la sortie de l'Union européenne lors du référendum de jeudi, les conséquences de ce "Brexit" sur le football anglais pourraient-elles se revéler «dévastatrices», selon le mot de Karren Brady, députée conservatrice et vice-présidente de West Ham ? Pousser plusieurs dizaines de stars en dehors du Championnat le plus mondialisé et le plus médiatique de la planète football ? Cataclysme now, vraiment ?

«Une composante essentielle de la culture britannique»

«Les Britanniques sont pragmatiques, tempère l'économiste du sport Bastien Drut*. Si le "Brexit" l’emporte, les autorités savent très bien que la Premier League est une composante essentielle de leur culture et voudront préserver sa compétitivité. Les instances du foot anglais et les autorités trouveraient certainement une solution pour permettre aux clubs anglais d’aligner le nombre de joueurs non-Anglais qu’ils souhaitent.»

Car le problème est bien là. Des différents effets prévisibles d'une victoire du «leave» (quitter), soutenu par l'ancien Gunner Sol Campbell, sur le «remain» (rester), appuyé parl'icône David Beckham, la Premier League s'inquiète surtout des restrictions qui seraient appliquées aux mouvements des joueurs issus de l'Union européenne.

Permis de travail exigé ?

Comme les autres ressortissants de l'UE, les joueurs peuvent actuellement travailler en Angleterre sans contrainte. En cas de "Brexit", ils seraient considérés comme le sont aujourd'hui les joueurs extra-communautaires, c'est-à-dire qu'ils se verraient exiger un permis de travail, document bien plus difficile à obtenir depuis de nouvelles dispositions adoptées l'an dernier. Ces règles ont été imposées par la Fédération pour protéger les jeunes Anglais de la concurrence des joueurs "exotiques". Elles sont drastiques...

Déjà, un joueur d'un pays classé par la FIFA au-delà du 50e rang mondial ne peut plus désormais évoluer dans les différents Championnat du Royaume. Si son pays appartient au Top 10, il doit non seulement être international, mais aussi avoir disputé au moins 30% des matches de sa sélection dans les vingt-quatre mois précédents. Et la proportion grimpe à 45% pour les nations classées de la 11e à la 30e place (ce serait le cas de la France, 17e), puis à 75% pour les rangs 31 à 50. Un système qui ferait vite le vide.

Un tiers des "28" hors-jeu

Si le Royaume-Uni sortait de l'Union européenne, tous les joueurs des pays-membres classés au-delà de la 50e place FIFA, y compris les internationaux, ne pourraient plus évoluer sur son sol. Ce qui mettrait hors-jeu presque un tiers des "vingt-huit", neuf pays au total (Bulgarie, Chypre, Estonie, Finlande, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte et Slovénie), plus un 10e, Gibraltar, qui appartient aussi à l'UE avec un statut spécial. Si un Bulgare format Dimitar Berbatov frappait à la porte anglaise, elle resterait close.

En théorie, la frontière du foot anglais se refermerait aussi pour les joueurs des autres pays-membres qui ne seraient pas internationaux. Un Yann Kermorgant, par exemple, ne pourrait pas jouer pour Reading en D2 anglaise. Pour la Premier League, selon une estimation de la BBC, pas moins de 122 des 168 joueurs européens seraient concernés par les effets du "Brexit". Parmi eux, plusieurs "Frenchies" actuellement en bleu à l'Euro...

Ça passerait peut-être pour Martial, pas pour Kanté

Si les régles extra-communautaires s'appliquaient à eux aujourd'hui, les internationaux français de Premier League devraient justifier d'au moins 45% de sélections depuis le 22 juin 2014. Faisons les comptes : ces deux dernières années, la France a disputé 26 matches, le premier contre l'Equateur en Coupe du monde (0-0), le dernier dimanche contre la Suisse (0-0). Pour atteindre la "barre" des 45% et rester en Angleterre, les Bleus devraient donc compter au moins 11 ou 12 sélections. Qui resterait ? Qui partirait ?
La France, premier pays européen exportateur de joueurs en Premier League (45 joueurs lors de la saison écoulée) n'aurait-elle donc rien à craindre pour son "trading joueurs" ?

«Par leurs recrutements, les clubs anglais financent les clubs continentaux, en particulier en L1. Dans le cas d’un affaiblissement supplémentaire de la livre face à l’euro, les joueurs européens reviendraient plus cher aux clubs anglais. Mais il ne faut pas perdre de vue que c’est surtout grâce aux joueurs étrangers que le niveau de la Premier League est aujourd’hui aussi élevé. Y a-t-il vraiment un vivier suffisant de bons joueurs anglais capables de se substituer à des recrues européennes ? Les Anglais ont-ils beaucoup de Dimitri Payet, Anthony Martial ou Eden Hazard ? On peut penser que les clubs anglais continueraient de recruter en Europe continentale mais les clubs européens gagneraient moins qu’auparavant. Après, tout serait évidemment différent en cas d’effondrement de la livre...» Le résultat du référendum sera connu dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 4 heures du matin (5 heures en France).

 

 

 

Pourquoi deux équipes d'Irlande distinctes en foot ?

En rugby, une seule équipe représente l'Irlande (Nord et Eire), alors qu'en football, il y en a deux depuis 1950. Explications.

Football - Euro - Du nord ou du sud de l'Irlande, les supporters verts font l'unanimité.   (Max Rossi/Reuters)

Du nord ou du sud de l'Irlande, les supporters verts font l'unanimité. (Max Rossi/Reuters)

Pour la toute première fois, la République d’Irlande (qui a joué trois Coupes du monde, en 1990, 1994 et 2002 et dispute son troisième Euro après ceux de 1988 et 2012) et l’Irlande du Nord (trois fois présente à la Coupe du monde, en 1958, 1982 et 1986, mais qui découvre l’Euro), participent actuellement, en France, au même tournoi international de football. C’est l’occasion de se poser la question : pourquoi deux équipes distinctes d’Irlande en foot et une seule en rugby ?
Pour répondre, il faut d’abord remonter à 1921, année où la majeure partie de l’Irlande (au Sud) a obtenu son indépendance du Royaume-Uni, ce qui a eu pour effet de créer deux pays. A partir de cette date, l’IFA (Irish football association), fondée en Irlande encore unifiée en 1880, a continué de régir ce sport dans le Nord, tandis que la FAI (Football Association of Ireland) a été créée pour l’Eire. Deux équipes commencent donc à coexister en 1924, mais jusqu’en 1950, l’Irlande du Nord a sélectionné à foison des joueurs venus de toute l’Irlande, ce qui, dans le sens inverse, est resté rarissime.

Une explication politique

Mais à partir de 1951, suivant une injonction de la FIFA, les deux équipes sont bien hermétiquement et strictement séparées, chaque joueur évoluant dans l’Irlande où il est né.

« Cette différence avec le rugby est uniquement due à des raisons politiques », explique Gerry Armstrong, ex-attaquant international nord-irlandais (62 ans, 63 sélections, 12 buts de 1977 à 1986). « L’Irish Football Rugby Union (IRFU, fondée en 1879), qui gère le rugby, n’a jamais scissionné, même quand il y a eu la séparation politique entre les deux Irlande en 1921. Cela a été le cas en football avant tout parce que cela a permis aux deux Fédérations d’avoir un vote à la FIFA, puis à l’UEFA, les instances internationales du football ayant un poids infiniment supérieur à celle du rugby (l’IRB). C’est ça, la clé ! » 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

août
19:00
Stade MORIN - MOREL
Amical contre ASPTT Dirac et coupe du CO environ 3 heures
2-2
USAM 2 / Fontafie environ 3 heures
USAM 2 / Fontafie et U.S.Chasseneuil / USAM 1 : résumés des matchs environ 3 heures
1-1
U.S.Chasseneuil / USAM 1 environ 3 heures
T. POITOU-CHARENTES et 2 autres 1 jour
RÉUNION JOUEURS 3 jours
JO 2016 et 11 autres 3 jours
1-1
USAM 2 / A.S.Brie 5 jours
USAM 2 / A.S.Brie : résumé du match 5 jours
JO ATHLÉ (HOMMES) et JO EQUITATION 7 jours
JO BOXE (HOMMES) et JO PERCHE (HOMMES) 9 jours
USAM 3 / Ecuras 12 jours
JO TENNIS et 5 autres 12 jours
JO AVIRON (HOMMES) 13 jours
JO JUDO (FEMMES) et 3 autres 15 jours

PROMOS BOUTIQUE USAM

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 2 Présidents
  • 5 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 26 Joueurs
  • 7 Supporters

UN SITE POUR UNE GESTION DE CLUB DE FOOTBALL

+