Union Sportive et Amicale Montbronnaise : site officiel du club de foot de MONTBRON - footeo

Tour de France 13

14 juillet 2017 - 18:12

BARGUIL A EU LA FOI

Au terme d'une treizième étape courte (101 kilomètres) mais spectaculaire, Warren Barguil (Sunweb) a décroché son premier succès sur le Tour de France, un 14 juillet, le quatrième déjà d'un Français cette année. Pas de changement en tête du général, Fabio Aru reste en jaune devant Froome, Bardet et Uran, mais Landa, Quintana et Contador font un joli rapproché.

Cyclisme sur route - Tour de France - Warren Barguil a réussi un sacré numéro vendredi, avec à la clé sa première victoire sur le Tour de France.  (B.Papon/L'Equipe)

Warren Barguil a réussi un sacré numéro vendredi, avec à la clé sa première victoire sur le Tour de France. (B.Papon/L'Equipe)

Il la tient, «Wawa», sa première victoire d'étape sur le Tour de France, et quoi de mieux pour un coureur français que le 14 juillet pour obtenir un premier bouquet ! Warren Barguil (Sunweb) avait serré le poing et pleuré à chaudes larmes, dimanche à Chambéry à l'arrivée de la neuvième étape, avant d'apprendre que Rigoberto Uran l'avait devancé de quelques millimètres sur la ligne. Cette fois, le Français (25 ans), déjà deux fois vainqueur sur la Vuelta, a eu tout le temps de célébrer son succès, puisqu'il a nettement dominé le sprint à quatre, vendredi après-midi à Foix, devant Nairo Quintana (Movistar) et Alberto Contador (Trek).

Un Français vainqueur d'étape sur le Tour le jour de la fête nationale, ça n'était plus arrivé depuis David Moncoutié, à Digne-les-Bains en 2005. C'est déjà le quatrième succès bleu, blanc, rouge sur ce Tour 2017, après Démare (4e), Calmejane (8e) et Bardet (12e), jeudi. Quelque chose nous dit que ce n'est pas fini...  

Cette treizième étape, longue de 101 kilomètres seulement, promettait d'être spectaculaire, au lendemain de 300 derniers mètres époustouflants à Peyragudes : elle l'a été, grâce au panache du Pistolero, Alberto Contador, désigné combatif du jour et suivi dans son entreprise par Mikel Landa (Sky), puis Quintana et Barguil. Les trois premiers cités font la bonne opération du jour au général, puisqu'ils reprennent près de deux minutes à un quatuor de tête qui s'est attaqué dans le final, mais qui est arrivé groupé (à 1'48''). 

 

DEtK2YyXgAIyb2h.jpg

 

 

 


 

 

 

Commentaires