Union Sportive et Amicale Montbronnaise : site officiel du club de foot de MONTBRON - footeo

ÉVITER LE POINT DE CÔTÉ

En pratiquant simplement votre sport favori sur un terrain, le point de côté se manifeste toujours de la même façon : un douleur aiguë brutale apparaît subitement, en général en haut de l’abdomen, et le souffle est coupé. Comme asphyxié vous êtes obligé de vous arrêter. Quelles sont les causes de ce phénomène ?

Comment faire pour s’en débarrasser ou le prévenir ? Éléments de réponse.

Point de côté

Sachez tout d’abord qu'il n'existe pas un seul mais plusieurs points de côté. Ils sont principalement dûs à une mauvaise oxygénation des muscles : le diaphragme, les muscles intercostaux et les muscles abdominaux. Ces douleurs peuvent donc apparaître en divers endroits (au niveau de l'estomac ou sous les côtes) et entraînent immédiatement une gêne respiratoire. « Ce manque d’oxygène va être détecté par le corps. Celui-ci va donc contracter la rate afin d’augmenter le nombre de globules rouges dans le sang, et ainsi accroître la quantité d’oxygène transportée » analyse Rémi Mifsud, médecin du sport.

Le sportif n’a d’autres choix que de s'arrêter pour récupérer son souffle. Les causes d'apparition de cette gène sont variées : manque d’entraînement - échauffement, départ trop rapide, ingestion d’aliments ou de liquide trop proche du début de l’activité, stress ou encore mauvaise ventilation. Les réflexes à avoir en cas de point de côté sont plutôt simples. Arrêtez tout d’abord votre effort et comprimez la zone douloureuse avec la main. Respirez lentement et profondément, puis buvez par petites gorgées et régulièrement. Enfin allongez vous ou marchez en faisant quelques étirements et exercices de relaxation. Le point de côté disparaît généralement spontanément par le simple arrêt de l’effort et quelques exercices de relaxation cardio-respiratoires. 

Comment prévenir le point de côté ?

Plusieurs règles sont à respecter afin de minimiser l’apparition du point de côté:

- Respectez un délai d’environ 2 à 3 heures entre le début de l’activité et le dernier repas pour éviter que la digestion se poursuive pendant l’effort. Une pratique sportive intensive soumet le tube digestif à une plus grande sollicitation : attention donc à la crampe du diaphragme

- Échauffez-vous progressivement. Ciblez le travail du diaphragme avant l'exercice, car c'est l'organe qui souffre le plus pendant la course. Pour cela il suffit d'inverser le processus naturel de respiration : inspirez profondément par la bouche tout en rentrant le ventre. Puis gonflez-le ensuite en relâchant l'air.

- Surveillez votre respiration pendant l’effort. Le point de côté peut apparaître lorsque l’on inspire toujours au même moment du cycle de la foulée. Le diaphragme subit ainsi une tension d’un seul côté, ce qui à la longue provoque un spasme douloureux.

- Buvez régulièrement. Ne buvez pas trop vite, mais faites-le à intervalles réguliers. Pour un effort long (type marathon), l'idéal est de boire 500 ml par heure, en prise régulière toutes les 20 minutes (150 à 200 ml soit 5 à 6 gorgées).

- Allez à votre rythme, maîtrisez votre respiration, et entraînez-vous
régulièrement : c’est le meilleur remède contre les points de côté.

Si un point de côté est toujours sans gravité il faut cependant être vigilant dans certains cas : «S’il se déclenche à chaque entraînement, s’il dure anormalement longtemps, ou s’il se manifeste indépendamment de toute activité physique, consultez sans tarder votre médecin car cela peut être le symptôme d’une anémie ou d’un trouble rénal, hépatique ou cardiaque. » conclut le médecin.